(Re-)découvrez le robot DARwIn-OP

Le robot DARwIn-OP (Dynamic Anthropomorphic Robot with Intelligence – Open Platform), dernier né de la série des Darwin du laboratoire Robotics and Mechanisms Laboratory (RoMeLa) de Virginia Tech dont nous vous parlions dans ce billet, est un petit robot vraiment unique en son genre. DARwIn-OP de RoMeLa vu de face (head)D’apparence futuriste, avec ses gros yeux et sa tête aux airs de Gundam, ce petit humanoïde de 45cm de haut fait de plus en plus parlé de lui. Et pour cause : il est le premier robot 100% open-source du marché. Comprenez bien ce terme : lorsque l’on parle de « 100% open-source », on entend par là que TOUT le robot est disponible librement sur Internet. Des plans de fabrication des pièces aux logiciels embarqués en passant par les schémas des circuits électroniques, n’importe qui peut accéder à ces informations si jalousement conservées en temps normal, et se fabriquer une réplique du DARwIn-OP chez lui (sous réserve de disposer du matériel nécessaire dans le garage).

Nous avons eu l’occasion de rencontrer « en personne » M. DARwIn lors de la dernière Coupe de France de robotique. Découvrez ce que ce petit bonhomme de robot a sous le capot dans la suite de ce billet !


Principal concurrent du Nao d’Aldebran Robotics, le DARwIn-OP est le résultat de plusieurs années de travail et d’expérimentation, notamment dans le cadre de la RoboCup.

DARwIn-OP en démonstration lors de la Coupe de France de robotique 2011

DARwIn-OP en démonstration lors de la Coupe de France de robotique 2011

D’un point de vu technique, le DARwIn est tout d’abord un robot pensé pour le développement et la recherche. A ce titre, il est à la fois équipé de toute une batterie de capteurs (gyroscope, accéléromètre, caméra HD couleur), mais également d’une connectique des plus riche. On y retrouve notamment, de l’USB, du HDMI, du Wifi (b/g/n) ainsi que de l’Ethernet.

DARwIn-OP détails specs techniques

Spécifications du DARwIn-OP

Côté performance, le DARwIn n’est pas non plus en reste. Motorisé par des servomoteurs Dynamixel MX-28 (ancienne référencés RX-28M, comptez 200€ pièce) réputés pour leur précision, il embarque également un processeur Intel Atom Z530 cadencé à 1,6 Ghz, accompagné d’1Go de RAM DDR2 ainsi que de 4GB de mémoire flash en SSD (extensible au moyen d’un port miniSD et/ou des 2 ports USB du robot).

A titre de comparaison, le Nao n’embarque « que » 256 Mo de mémoire SDRAM ainsi que 2 Go en flash, le tout contrôlé par un processeur AMD GEODE cadencé à 500 Mhz.

DARwIn-OP Motions mouvementsNous le disions en introduction, ce robot est 100% Open-Source, et c’est ce qui le rend si particulier.

Sur la plupart des robots d’aujourd’hui, vous pourrez définir de nouvelles personnalités. Vous aurez, par exemple, la possibilité de définir un comportement « chien de garde » afin de programmer votre robot pour qu’il garde votre maison. En revanche, vous serrez contraint d’utiliser les sous-éléments (bibliothèques et méthodes) contenus dans le robot pour écrire ce nouveau comportement. En reprenant l’exemple du chien de garde, vous ne pourrez pas forcément modifier la façon dans le robot se déplacera pour intercepter la cible par exemple, mais vous devrez utiliser la fonction « se déplacer », et pi’ c’est tout. Ce n’est pas le cas sur le DARwIn-OP, puisque vous avez véritablement les mains libres, tant au niveau logiciel que matériel.

Cette volonté d’ouverture et de liberté laissée par les concepteurs, a véritablement été pensé à des fins de recherche et d’enseignement. C’est ce que nous explique le directeur du RoMeLa, Denny Hong, dont nous vous parlions déjà au cours de ce précédent billet.

Proposé à un prix oscillant entre 8 800 et 9 950 € chez des revendeurs tel que Génération Robots ou Robopolis, il se place donc sur une gamme de prix très agressive à destination des laboratoires de recherche et des universités.

Concluons ce billet par une vidéo du DARwIn-OP en action.